Page d’accueil

Le groupe Bacatá

En 1986, un groupe de jeunes musiciens colombiens créa à Paris l’ensemble Bacatá pour partager entre eux, mais aussi avec le reste du monde, leur fort attachement à la musique de leur pays.
Un premier CD a vu le jour vers la fin des années 80 où l’on pouvait apprécier un ample répertoire de musique traditionnelle colombienne. Comme un hommage, 470 ans après la fondation de la ville de Bogotá (auparavant Bacatá), cet ensemble sort un deuxième CD toujours fidèle au concept du premier, mais enrichi de 20 ans d’expérience à parcourir le monde et les scènes des plus prestigieux festivals. Un disque qui témoigne d’une grande passion de la part de ces musiciens pour leur culture musicale. Chaque œuvre traditionnelle, ainsi que chaque composition originale, est un bijou. Bientôt la sortie d’un nouveau disque.

La musique de Colombie

La musique et le folklore de la Colombie sont d’une originalité tout à fait particulière.
D’une part, une grande place est laissée à l’émotion et à la création sentimentale.
D’autre part, cette musique est le résultat de la combinaison des mélodies et rythmes issus de l’intégration des différentes cultures.

La musique de la montagne et de la plaine est la conséquence du métissage des mélodies indiennes et espagnoles. Celles-ci font contraste avec les danses et les rythmes joyeux d’influence africaine que l’on trouve dans les côtes atlantique et pacifique colombiennes. Le mélange de ces cultures et de leurs instruments a constitué une musique sans égale. Des Indiens, nous avons hérité les flûtes, les ocarinas, les tambourins et les grelots. A leur arrivée sur le continent, les Espagnols ont apporté les instruments à cordes et à vent. L’arrivée des Africains pour remplacer les Indiens dans le travail des mines apporte de sérieux changements à la musique et contribue notamment à son enrichissement. Par leurs danses et leurs tambours, ils secouent la tristesse dont était imprégnée la musique.
Le goût des Indiens et des Noirs d’accompagner de chants leur labeur quotidien entraîne un phénomène d’osmose et les instruments propres à chacune de ces trois cultures se modifient à leur tour.

Musique & Video

Porriginal (porro) – Composition originale de Edison Carranza
  1. 1. Porriginal (porro) – Composition originale de Edison Carranza
Cotico (pasillo lento) – Compos. originale de Nelson Gomez
  1. 1. Cotico (pasillo lento) – Compos. originale de Nelson Gomez

Les rythmes colombiens

On peut classer la musique colombienne en plusieurs groupes :
la musique de la Cordillère des Andes, de la côte Atlantique, de la côte Pacifique et des plaines orientales (el llano Colombiano).

Le JOROPO :
Rythme qui appartient au patrimoine folklorique des plaines orientales de Colombie. C’est le domaine du gaucho colombien.
De cadence rapide, rappelant le zapateo (coups des pieds frappés au sol) espagnol.

Le PORRO :
D’origine africaine, mais d’inspiration indigène, le Porro fait partie intégrante du folklore de la côte Atlantique colombienne.
De rythme binaire et très syncopé.

La CUMBIA :
Danse d’origine africaine, du folklore de la côte Atlantique. Fortement rythmée par les tambours, cette danse est l’une des plus entraînantes, des plus caractéristiques et des plus connues au monde.
On la dansait autrefois sur le sable dans les petits villages de la côte caraïbe, pendant les fêtes, ayant dans les mains des bougies.

Le PASILLO :
D’inspiration indigène, il repose sur un rythme d’origine espagnole à 3 noires par mesure.
Le plus souvent instrumental, il peut être lent, ou rapide comme une valse accélérée.

Le CURRULAO :
Danse de la côte Pacifique, également d’origine africaine.

Expériences pédagogiques

ATELIERS BACATÁ

Originaux et ludiques, ces ateliers vous feront découvrir et pratiquer la musique colombienne en poursuivant trois objectifs :

  • Vous faire pratiquer et connaitre les différents rythmes et instruments de la musique colombienne en soulignant l’apport de l’Europe et de l’Afrique (Flûte traversière d’origine européenne, la Gaita, sorte de flûte d’origine indienne, la Guitare, le Tiple, sorte de guitare à douze cordes, le Cuatro, petite guitare à quatre cordes, les percussions d’origines indienne et africaine).
  • Vous faire comprendre et mieux sentir ces rythmes très syncopés que l’on retrouve non seulement en Colombie, mais dans toute l’Amérique-Latine (el Bambuco, el Pasillo, la Cumbia, el Porro, el Joropo, etc ).
  • Vous offrir, en fin de compte, une délicieuse ouverture sur les coutumes et traditions musicales d’un autre continent.

Ces ateliers se déroulent par classes d’instruments (flûtes, cordes, percussions, harpe, chœur).

Si vous souhaitez animer ce type d’ateliers dans votre école de musique,
n’hésitez pas à nous contacter.

Les musiciens

Consuelo Uribe
Voix, tiple, cuatro
Edison Carranza
Voix, flûtes, gaïta
Diego Uribe
Voix, flûtes, gaïta
Nelson Gomez
Voix, guitarron, basse
Alejandro Hincapie
Voix, guitare
Juan Manuel Forero
Voix, percussions
Juan Fernando Garcia
Voix, percussions
Quintin Gutierrez
Harpe

Les albums

Musiques de Colombie
2008

Musica Popular de Colombia
1995

Programmes des concerts précédents

Musiques colombiennes
Espace Lino-Ventura – Torcy
14 avril 2018

Musiques de Colombie
Auditorium du CRR – Cergy-Pontoise
20 janvier 2018

Les Rendez-vous des conservatoires
Chaville – Ville d’Avray
2 février 2017

Musique de Colombie
Auditorium Maurice Ravel – Montreuil
29 juin 2013

8eme festival international de guitare
Vendôme
17 avril 2004

D’Espagne et D’Amérique du Sud
Chatellerault
26 novembre 1999

Contact

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur le groupe Bacatá ou organiser un concert, n’hésitez pas à nous contacter

Colombia (joropo) – Cholo Valderrama // Groupe Bacatá
  1. Colombia (joropo) – Cholo Valderrama // Groupe Bacatá